L’illusion du choix est totale

L'illusion du libre arbitre
horloge

L’illusion du choix est totale

Le libre arbitre n'est pas différent d'imaginer qu'une horloge puisse choisir d'indiquer l'heure qu'elle souhaite.

Elle n’indiquera jamais que l’heure pour laquelle elle a été réglée (mode de fonctionnement). Chacun ne peut que faire ce qui répond à son mode de fonctionnement (inconscient). Ce mode de fonctionnement est composé d’une structure de base recouverte de couches de conditionnements (E+V=C*).

L’illusion du choix est totale.

Le choix n’étant qu’une résultante de son propre mode de fonctionnement.

Tant que ça* croit être ce quelqu’un, ça croit avoir le pouvoir de faire en étant ce dernier et surtout de pouvoir faire autre chose qui sort du “programme” de ce “moi”. Une personne ayant la “bosse des maths” peut éventuellement devenir un grand mathématicien. Celui qui n’a pas cette particularité aura beau travailler comme un fou, il ne deviendra jamais un génie des mathématiques. Ceci ne dépend aucunement de lui mais de son mode de fonctionnement de base qui ne peut être autrement.

On ne peut pas changer sa structure de base.

Le paradis pour l’un est un enfer pour l’autre.

C’est ici qu’il n’y a “rien à faire”, rien à changer car rien ne peut être autrement que tel que ça l’est. L’ego supporte mal cette “libération” et se battra fort jusqu’à en devenir fou si nécessaire. Cette contradiction de libre/arbitre est le principe de séparation. Ce principe n’est fait que de croyance par définition. S’il y a arbitrage alors n’y a pas de liberté. Le terme de libre arbitre est un des pires concepts créé par l’ego pour maintenir son état de survie tel quel.

 

*Éducation + Vécu = Croyances

*Le “Ça” est le conscient, la Conscience. Mais cette Conscience n’est pas quelqu’un ou quelque chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *